Suivre Villeroy & Boch

Rapport intermédiaire au premier semestre 2020 : baisse du chiffre d’affaires et du résultat liée au coronavirus

Communiqué de presse   •   juil 20, 2020 08:27 CEST

  • Chiffre d’affaires consolidé de 340,7 millions d’euros, correspondant à un recul de 13,4 % par rapport à l’exercice précédent
  • Résultat opérationnel (EBIT) de -10,0 millions d’euros nettement inférieur à l’exercice précédent (15,5 millions d’euros)
  • Liquidité nette de 82,4 millions d’euros, toujours à un haut niveau
  • Mise à jour des prévisions annuelles
    • Baisse attendue du chiffre d’affaires de -10 % maximum sur l’ensemble de l’année 2020
    • Le résultat opérationnel du premier semestre est surcompensé au second semestre, mais reste globalement nettement inférieur au niveau de l’année précédente

Évolution du chiffre d’affaires : 13,4 % en deçà de l’année précédente


Au cours du premier semestre 2020, le Groupe Villeroy & Boch a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 340,7 millions d’euros (ventes de licences comprises), chiffre inférieur de 52,5 millions d’euros soit 13,4 % à celui de l’année précédente, principalement en raison d’un deuxième trimestre médiocre à la suite de la pandémie du coronavirus. La baisse du chiffre d’affaires de la Division Arts de la Table (-21,7 %) s’est fait sentir beaucoup plus fortement que celle de la Division Salle de Bains et Wellness (-9,7 %), ce qui se reflète en valeur absolue dans les deux Divisions par une baisse du chiffre d’affaires de 26 millions d’euros chacun. En particulier le deuxième trimestre a été dominé par la crise du coronavirus, avec une baisse totale des ventes de 37,2 millions d’euros, soit 19 %.

Par rapport au 31 décembre 2019, le volume des commandes constaté au 30 juin 2020 a connu une évolution positive grâce à une croissance des entrées de commande et a progressé de 46,1 millions d’euros, pour s’établir à 90,9 millions d’euros. La part de la Division Salle de Bains et Wellness ressort ici à 66,5 millions d’euros (31/12/2019 : 35,3 millions d’euros) et celle de la Division Arts de la Table à 24,4 millions d’euros (31/12/2019 : 9,5 millions d’euros).

Baisse de l’EBIT opérationnel à -10,0 millions d’euros

En raison de la chute de la demande provoquée par la crise liée au coronavirus, associée à la mise en œuvre de réductions de production voire fermetures des usines, le Groupe a clôturé le premier semestre 2020 avec un résultat avant intérêts et impôts (EBIT) de -10,0 millions d’euros. Après l’enregistrement d’un bénéfice au premier trimestre 2020 (+4,3 millions d’euros), une diminution du résultat d’exploitation de -21,3 millions d’euros a été enregistrée au deuxième trimestre par rapport à l’année précédente.

Évolution au sein des Divisions

La Division Salle de Bains et Wellness a réalisé un chiffre d’affaires de 245,4 millions d’euros au premier trimestre 2020 (exercice précédent : 271,6 millions d’euros), chiffre inférieur de 9,7 % à celui de l’année précédente. Alors que la pandémie du coronavirus n’avait encore, au premier trimestre, touché que l’Asie et avait provoqué une baisse de 4,3 % des ventes de la Division, les effets de la crise du coronavirus se sont intensifiés au deuxième trimestre 2020. La Division Salle de Bains et Wellness a atteint un chiffre d’affaires de 119,6 millions d’euros au cours de ce trimestre (exercice précédent : 140,2 millions d’euros), chiffre inférieur de 14,7 % à celui de l’année précédente. Des replis du chiffre d’affaires au cours du premier semestre ont principalement été enregistrés dans les départements Céramique sanitaire (-11,9 %) et Wellness (-11,6 %). Les résultats du département Robinetteries sont en revanche réjouissants, avec une hausse de 0,7 % du chiffre d’affaires. Au deuxième trimestre, l’activité s’est avérée particulièrement difficile pour Villeroy & Boch dans les pays fortement touchés par la pandémie, dont les gouvernements ont mis en œuvre des mesures de confinement plus sévères (Grande-Bretagne -61,8 %, Italie -58,4 %, France -37,6 % et Chine -28,7 %). En revanche, le développement des activités dans les pays moins touchés comme l’Allemagne (+1,5 %), Pays-Bas (+6,9 %) et Suède (+4,1 %) a été positif. Pour le second semestre 2020, le Groupe s’attend à une amélioration de la situation des ventes en raison de l’augmentation des entrées de commandes, surtout depuis le mois de juin.

La Division Arts de la Table a atteint un chiffre d’affaires de 93,9 millions d’euros au premier semestre 2020 (exercice précédent : 120,1 millions d’euros), chiffre inférieur de 21,7 % à celui de l’année précédente. La baisse significative du chiffre d’affaires est due à la fermeture des points de vente Villeroy & Boch ordonnée sur toute la planète par les autorités et à la chute de la demande provoquée par la crise liée au coronavirus. Après une baisse du chiffre d’affaires de -14,5 % au premier trimestre 2020, les replis du chiffre d’affaires liés au coronavirus se sont renforcés de -30,5 % au deuxième trimestre, surtout aux mois d’avril et de mai. La baisse du chiffre d’affaires au cours du premier semestre a touché tous les circuits de distribution à l’exception du commerce électronique. Grâce aux activités de commerce électronique, nous y sommes parvenus à une croissance réjouissante de 26,0 %. En revanche, les magasins de vente au détail détenus en propre ont enregistré une baisse des ventes de -34,4 %. En ce qui concerne les activités avec les partenaires commerciaux stationnaires, nous avons subi une baisse des ventes de -21,3 %. Avec une baisse des ventes de -47,0 %, la gestion de projets dans le secteur de l’hôtellerie et de la restauration a également été sévèrement touchée par la pandémie au cours du premier semestre 2020.

Investissements

Au cours du premier semestre 2020, le Groupe a investi 7,1 millions d’euros (exercice précédent : 10,0 millions d’euros) en immobilisations incorporelles et corporelles. La part de la Division Salle de Bains et Wellness ressort ici à 4,8 millions d’euros, et celle de la Division Arts de la Table à 2,3 million d’euros. Dans la Division Salle de Bains et Wellness, les investissements ont notamment servi à acquérir de nouvelles installations destinées aux usines de céramique en Thaïlande et en Hongrie. Dans la Division Arts de la Table, les investissements ont essentiellement été consacrés à l’entretien et à la modernisation du centre de logistique de Merzig ainsi qu’à de nouvelles acquisitions destinées à la production à Merzig.

Perspectives pour l’ensemble de l’exercice 2020

La vie publique mondiale continue d’être affectée par la pandémie du coronavirus. Il en résulte des risques économiques difficiles à évaluer, également pour le second semestre. Toutefois, le Directoire de Villeroy & Boch AG considère la récente reprise des entrées de commandes comme une tendance plutôt positive pour le second semestre et s’attend à pouvoir limiter l’écart de recettes pour l’ensemble de l’année 2020 à moins de -10 % par rapport à l’exercice précédent. De même, le Directoire prévoit de pouvoir compenser la perte de l’EBIT opérationnel du premier semestre et donc d’afficher un résultat positif pour l’ensemble de l’année, même si celui-ci sera nettement inférieur à celui de l’année précédente.

Villeroy & Boch est une des principales marques de prestige au monde pour les produits en céramique. Depuis sa fondation en 1748, l’entreprise familiale, dont le siège se trouve à Mettlach en Allemagne, est symbole d’innovation, de tradition et de style. La marque célèbre est présente dans 125 pays avec des produits issus des domaines de la salle de bain et du bien-être et des arts de la table.

Pièces jointes

Document PDF